Dossier L’argent libyen de Sarkozy

Argent libyen: les lieutenants de Sarkozy et le terroriste d’Etat

France

Devant les juges, les anciens ministres Brice Hortefeux et Claude Guéant ont fini par reconnaître des erreurs de fréquentation et de discernement avec le régime libyen et les sulfureux intermédiaires du dossier. Tout en continuant de protéger Nicolas Sarkozy.

Argent libyen: Hortefeux, «frère» de Sarkozy, est mis en examen à son tour

France

L'ancien ministre est mis en examen pour « association de malfaiteurs » et « financement illégal de campagne électorale ». Après Nicolas Sarkozy, Claude Guéant et Éric Woerth, il est désormais la quatrième figure politique de premier plan à être mise en cause par les juges d’instruction dans l’affaire des financements libyens.

L’étrange disparition des agendas de Nicolas Sarkozy

France

Alors qu’il s’y était formellement engagé devant les magistrats de l’affaire libyenne, l’ancien président de la République est finalement dans l’incapacité totale de fournir à la justice le moindre des agendas que celle-ci réclame. Une volte-face qui tombe au plus mal en plein procès « Bismuth », qui porte également sur les agendas de l’ex-chef de l’État.

Financements libyens: Claude Guéant mis en examen pour «association de malfaiteurs»

France

Après Nicolas Sarkozy et Thierry Gaubert, l’ex-ministre de l’intérieur a été mis en examen à son tour, mercredi, pour « association de malfaiteurs ». Signe que les récents contre-feux médiatiques du clan Sarkozy n’ont pas eu d’effets sur la marche de la justice.

Financements libyens: Djouhri zigzague face aux preuves présentées par les juges

Justice

L’intermédiaire sarkozyste est bien lié à une société offshore au cœur de l’une des filières de corruption présumée de l’affaire des financements libyens. Les documents bancaires obtenus par les juges le démontrent. Djouhri, lui, s’enferre dans le déni.

Financements libyens: dans les coulisses de la «rétractation» de Takieddine

France

L’intermédiaire a été écroué deux semaines au Liban avant la publication de son interview par Paris Match et BFMTV. La procédure a été intentée par un cabinet d’avocats qui ne cache pas sa proximité avec Les Républicains et Nicolas Sarkozy, mais plaide la « coïncidence ».

Financements libyens: des mails prouvent les mensonges de Sarkozy sur Gaubert

France

C’est tout un pan de la défense de l’ex-président qui s’effondre. Une série de mails, dont Mediapart a pris connaissance, démontre que Nicolas Sarkozy a menti concernant la réalité de sa relation avec son homme de l’ombre Thierry Gaubert, qui a perçu en 2006 sur un compte offshore un demi-million d’euros du régime Kadhafi avant d’en retirer une partie en espèces en France.

Financements libyens: Takieddine varie, Sarkozy applaudit, les preuves demeurent

France

Dans une interview accordée à Paris Match et BFM-TV, l’homme d’affaires, ruiné et en cavale après sa condamnation dans l’affaire Karachi, assure qu’il n’y a « pas eu de financement libyen de la campagne présidentielle » en 2007, mais il maintient avoir remis des fonds à Claude Guéant. « La vérité est en chemin », s’est immédiatement félicité l’ancien président, qui traitait il y a encore quelques jours Takieddine de « crétin patenté » et de « menteur ».

Argent libyen: comment Nicolas Sarkozy a lâché les siens devant les juges

France

L’ancien président n’a pas hésité à désavouer à de nombreuses reprises sur procès-verbal ses deux lieutenants de toujours, Claude Guéant et Brice Hortefeux. « Je n’avais aucun élément pour connaître ce qu’était la réalité de leur vie », a-t-il déclaré, dénonçant des « fautes » et des fréquentations « incompréhensibles ».

Argent libyen: ce que révèle la nouvelle mise en examen de Sarkozy

France

Les motifs précis de la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy pour « association de malfaiteurs », dont Mediapart a pu prendre connaissance, révèlent à eux seuls l’ampleur et la gravité des faits reprochés à l’ancien président. Ce dernier a lâché ses plus fidèles soutiens, Claude Guéant et Brice Hortefeux, devant les juges.

Argent libyen: Nicolas Sarkozy mis en examen pour «association de malfaiteurs»

France

C’est une première dans l’histoire judiciaire pour un ancien président de la République. Cette nouvelle mise en cause, qui fait suite aux dernières découvertes de l’enquête, s’ajoute aux précédentes, notamment pour « corruption » et « financement illicite de campagne électorale ».

Financements libyens: pourquoi Nicolas Sarkozy est entendu par les juges

Justice

Déjà triplement mis en examen dans le dossier, l’ancien président de la République risque une aggravation de sa situation pénale suite aux dernières découvertes des enquêteurs et après une récente décision de la cour d’appel de Paris, dont Mediapart révèle des extraits inédits.

Enquête libyenne validée: le temps des tempêtes pour le clan Sarkozy

France

La cour d’appel de Paris a validé, jeudi 24 septembre, la procédure des financements libyens. Les juges ont désormais le champ libre pour poursuivre leurs investigations dans une affaire d’État hors norme, qui vaut déjà à Nicolas Sarkozy et deux de ses anciens ministres d’être mis en examen.

Sarkozy-Kadhafi: le directeur de cabinet de Darmanin entendu comme témoin

France

Pierre Bousquet de Florian a été auditionné sous le statut de témoin dans l’affaire des financements libyens, le 31 août dernier. Ancien chef des services secrets intérieurs entre 2002 et 2007, il a livré aux juges un témoignage retenu mais qui, par petites touches impressionnistes, est susceptible d’embarrasser l’équipe Sarkozy.

Argent libyen: Gaubert met en danger Sarkozy et Hortefeux

France

L’interpellation de Thierry Gaubert, suivie de sa mise en examen pour « association de malfaiteurs », constitue un tournant judiciaire majeur de l’enquête. Placé sous contrôle judiciaire, il a interdiction de fréquenter Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux. Mediapart révèle ses auditions.

Sarkozy-Kadhafi: les derniers mots de Djouhri avant d’entrer en prison

France

La chambre de l’instruction a décidé, mercredi 12 février, du maintien en détention d’Alexandre Djouhri. Devant la juge des libertés et de la détention, l’intermédiaire proche de Sarkozy a dénoncé un complot politique et a prétendu avoir rencontré Emmanuel Macron à deux reprises à Dubaï et Abou Dhabi. L’Élysée dément.