Ecoutes : le complot de Sarkozy contre ces «bâtards» de juges

Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Mediapart révèle la teneur de sept écoutes judiciaires. L’ancien président a mis en place un cabinet noir pour neutraliser les juges qui enquêtent sur lui. Le magistrat Gilbert Azibert est bien intervenu auprès de trois conseillers de la Cour de cassation. L’avocat de Nicolas Sarkozy est informé par une taupe dans l’appareil d’État.

Nicolas Sarkozy sur le patron de la DCRI : «Il nous est fidèle, lui ?»

Par Fabrice Arfi

De nouvelles écoutes judiciaires montrent que Nicolas Sarkozy s'est inquiété l'été dernier du peu de coopération de l'actuel patron de la DCRI dans l'affaire Kadhafi pour l’informer des développements des enquêtes en cours. Les juges sont par contre parvenus à identifier une possible “taupe” de l'équipe Sarkozy, Tristan H., travaillant sur les questions libyennes dans les services secrets. Ils s'interrogent aussi sur le rôle d'un cadre dirigeant d'EADS.

L’affaire Sarkozy ébranle l’institution judiciaire

Par Michel Deléan
 © Reuters © Reuters

Un ancien chef de l’État qui insulte la justice. L’un des plus hauts magistrats de France soupçonné d'être intervenu en sa faveur dans un dossier judiciaire. L'avocat et ami de l'ex-président en mauvaise posture. C'est l'institution judiciaire tout entière qui est salie.

Ecoutes Sarkozy: la mauvaise polémique de ténors du barreau

Par Michel Deléan

La campagne médiatique lancée par des avocats parisiens et des responsables UMP fait oublier que les écoutes téléphoniques sont strictement encadrées. Ce vacarme masque surtout les soupçons de trafic d'influence qui visent Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog et Gilbert Azibert.

Des écoutes téléphoniques plombent le clan Sarkozy

Par Michel Deléan

Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog auraient été renseignés officieusement sur deux procédures judiciaires – Bettencourt et Tapie/Lagarde – par le haut magistrat Gilbert Azibert, qui espérait en retour un coup de pouce afin d'être nommé conseiller d’État à Monaco. Le nouveau procureur financier a ouvert une information judiciaire.

Ecoutes Sarkozy, complot des juges : intox, manip et mauvaise foi

Par Michel Deléan

Les attaques récurrentes contre les juges, qu’elles viennent de BHL, de Thierry Herzog ou de l'UMP, révèlent une peur latente chez certains de voir émerger un vrai pouvoir judiciaire indépendant.

Ecoutes: les mensonges et silences de l’avocat de Sarkozy

Par Fabrice Arfi et Karl Laske

Pour sa première prise de parole publique après les révélations de Mediapart, Me Thierry Herzog a assuré, sur Europe 1, jeudi 20 mars : « Je ne suis soupçonné de rien. » « Le moment venu, s'il le faut, je m'en expliquerai », a-t-il ajouté, gêné.

Sarkozy, un homme en bande organisée

Par Fabrice Arfi
Sarkozy à l'ONU, en septembre 2011 © Reuters Sarkozy à l'ONU, en septembre 2011 © Reuters

Jamais sous la Ve République un système présidentiel n'aura été cerné de si près par des juges anti-corruption. Conseillers, collaborateurs, ministres, amis, magistrats, grands flics, hommes d’affaires… Toute la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy a eu affaire à la justice et à la police ces deux dernières années. Droit d'inventaire.

Georges Kiejman se sent pousser des zèles

Par Antoine Perraud

Georges Kiejman s'en prend au juge Gentil, à propos de cette affaire Bettencourt dans laquelle il trempa plus que de raison. L'avocat, qui vole au secours de Nicolas Sarkozy, apparaît tel le vice passant pour vertu. Il excipe d'une morale qu'il n'incarne guère, pour allumer de fâcheux contre-feux.

Eva Joly demande une « opération mains propres à la française »

La « semaine noire » qui vient de s'écouler a convaincu l'ancienne candidate écologiste à la présidentielle de sortir du silence.

Les affaires Sarkozy

Par Edwy Plenel

La mise en examen de Nicolas Sarkozy pour abus de faiblesse dans le cadre de l'affaire Bettencourt, moins d'un an après sa défaite à la présidentielle, vient rappeler un fait inédit : jamais un président, dès son premier mandat, n’a été cerné par autant d’affaires dont l’argent est le seul ressort, entre financement politique et enrichissement personnel. Inventaire.

En finir avec le système Sarkozy et avec l’Etat profond

Par François Bonnet

Une réforme d'envergure de la justice n'y suffira pas. Ce que révèle le nouveau scandale Sarkozy est la construction d’un État profond où l’ex-chef de l’État dispose de relais dans tous les secteurs de la haute fonction publique. Reconstruire un État impartial : c’est une révolution institutionnelle que le pouvoir doit engager.

Attaques anti-juges: l'UMP sur la pente Berlusconi

Par Marine Turchi
 © Reuters © Reuters

Depuis la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour « abus de faiblesse », l’UMP multiplie les attaques virulentes à l'encontre des magistrats. La scène politique française se rapproche de la situation en Italie, où droite et juges s'affrontent depuis vingt ans.

Sarkozy en examen: le juge Gentil veut poursuivre Guaino

Par Michel Deléan

Faisant preuve de patience et de détermination, le juge Gentil a accordé à Nicolas Sarkozy le même traitement qu'aux autres mis en examen de l'affaire Bettencourt. Une stratégie qui lui vaut d'être attaqué violemment par l'UMP, et par Sarkozy. Le juge va porter plainte contre Henri Guaino.

Sonnée, l'UMP crie au complot et à l'acharnement des juges

Par Marine Turchi

L'UMP a dépêché ses lieutenants sarkozystes et copéistes pour dénoncer un « acharnement judiciaire » et évoquer à demi-mot un complot politique.

Affaire Bettencourt : comment tout a vraiment commencé...

Par Fabrice Arfi

Cet article a été censuré

Par arrêt du 4 juillet 2013 de la cour d’appel de Versailles, nous avons été contraints de retirer de notre site tous les articles citant les enregistrements Bettencourt, sous peine de 10 000 euros par infraction constatée et par jour de retard. Nous avons contesté cette décision devant la cour de cassation.

Une justice qui, enfin, s'émancipe

Par Michel Deléan

Les poursuites contre l’ancien président de la République et l’ancien ministre du budget sont le signe d'un meilleur fonctionnement de notre justice, dont l'indépendance est plus que jamais nécessaire.

Bettencourt: Sarkozy est mis en examen

Par christophe Gueugneau

L'ex-chef de l'État a été mis en examen jeudi soir pour abus de faiblesse. En cause : ses visites au domicile de la milliardaire, durant la campagne présidentielle de 2007, pour de possibles financements illicites.

Bettencourt: Sarkozy se contredit devant le juge, son avocat ment à la radio

Par Fabrice Arfi

L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy s’est contredit au moins une fois durant ses douze heures d’interrogatoire dans le cabinet du juge d’instruction Jean-Michel Gentil, à en croire les extraits de son procès-verbal d’audition révélés par le quotidien Sud Ouest. Son avocat, lui, a de son côté pris quelques libertés avec la vérité judiciaire...

Bettencourt-Sarkozy: la revanche de la comptable

Par Karl Laske

Selon les procès-verbaux consultés par Mediapart, l’enquête conduite par le juge Jean-Michel Gentil sur l’affaire Bettencourt a établi « la matérialité et le caractère opaque des remises d’argent » au gérant de fortune de la milliardaire, « l’origine de cet argent sur des comptes en Suisse et l’implication de Patrice de Maistre », confirmant point par point toutes les déclarations de Claire Thibout. Le juge évoque même l’hypothèse d’une « remise à titre personnel en faveur de M. Sarkozy ».

Affaire Bettencourt: trois proches de Sarkozy convoqués à la brigade financière

Par Michel Deléan

Thierry Herzog, Xavier Musca et Patrick Ouart, qui font partie de la garde rapprochée de l'ex-président, doivent être entendus comme témoins mardi et mercredi à la brigade financière, dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Philippe Courroye, lui, est convoqué à Bordeaux.

Bettencourt : l'argent liquide venu de Suisse menace Sarkozy

Par Fabrice Arfi

L'enquête du juge Jean-Michel Gentil fait apparaître l'existence de deux retraits d’espèces de 400 000 euros chacun, en pleine campagne présidentielle de 2007.

Bettencourt: le juge Gentil creuse la piste Sarkozy

Par Michel Deléan

Patrice de Maistre est interrogé ce 10 mai sur les 4 millions d'euros retirés des comptes suisses de Liliane Bettencourt entre 2007 et 2009. Le financement politique et un enrichissement personnel sont au cœur des investigations.

Bettencourt : de Maistre a le sort de Sarkozy entre ses mains

Par Michel Deléan et Fabrice Arfi

Sa détention provisoire confirmée ce vendredi, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, est de fait placé face à un choix cornélien : parler financement politique, comme le demande le juge Gentil, ou rester en prison.

Bettencourt: dossier complet pour comprendre

Cet article a été censuré

Par arrêt du 4 juillet 2013 de la cour d’appel de Versailles, nous avons été contraints de retirer de notre site tous les articles citant les enregistrements Bettencourt, sous peine de 10 000 euros par infraction constatée et par jour de retard. Nous avons contesté cette décision devant la cour de cassation.

L'ex-comptable des Bettencourt accuse: des enveloppes d'argent à Woerth et à Sarkozy

Par Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme

L'ex-comptable relate un épisode – qu'elle a rapporté lundi 5 juillet aux policiers – situé en mars 2007 et mettant en scène Eric Woerth. Ce dernier se serait vu remettre, via le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre, 150.000 euros pour la campagne présidentielle de M. Sarkozy.

Woerth : la chute du trésorier de Sarkozy

Par Fabrice Arfi et Michel Deléan

Cet article a été censuré

Par arrêt du 4 juillet 2013 de la cour d’appel de Versailles, nous avons été contraints de retirer de notre site tous les articles citant les enregistrements Bettencourt, sous peine de 10 000 euros par infraction constatée et par jour de retard. Nous avons contesté cette décision devant la cour de cassation.

Sarkozy, Woerth, fraude fiscale: les secrets volés de l'affaire Bettencourt

Par Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme

Cet article a été censuré

Par arrêt du 4 juillet 2013 de la cour d’appel de Versailles, nous avons été contraints de retirer de notre site tous les articles citant les enregistrements Bettencourt, sous peine de 10 000 euros par infraction constatée et par jour de retard. Nous avons contesté cette décision devant la cour de cassation.