Luigi de Magistris: «Nous sommes l’alternative politique à Salvini»

Par

Alors que le parti démocrate italien organise le 3 mars des primaires très attendues, le maire de Naples Luigi de Magistris est l'une des figures du renouveau de la gauche italienne. Contre « l’Europe de l’austérité » incarnée à ses yeux par Emmanuel Macron, mais aussi contre « l’Europe des nationalismes » façon Viktor Orbán, il plaide pour « une Europe des villes et des biens communs ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Naples (Italie), envoyée spéciale. À 51 ans, le maire de Naples est l’une des figures du renouveau de la gauche italienne. Le 1er décembre dernier, à Rome, celui qui est aussi président du parti DemA a convoqué la première assemblée publique de son nouveau projet, « Au-delà des inégalités ».