La justice enquête sur les militaires français accusés de viols en Centrafrique

Dans un rapport de l'Onu, plusieurs enfants centrafricains accusent des militaires français de l'opération Sangaris d'agressions sexuelles et de viols. Les autorités françaises ont saisi la justice et diligenté une enquête du ministère de la défense. Dans le secret le plus absolu.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le silence. Durant de longs mois, la France s’est tue. L’été dernier, les plus hautes autorités françaises ont reçu un rapport de l’Onu accusant des soldats français de l’opération Sangaris de viols et d'agressions sexuelles sur des enfants centrafricains. Des faits qu’elles ont jugés suffisamment graves pour saisir la justice, mais sans en informer le public. Pour l'armée française, le scandale peut être dévastateur.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal