A Pékin, au-delà du cinquième périphérique, se développe un laboratoire du «rêve chinois»

Par

À mesure que Pékin grandit, ses habitants les plus modestes n’ont cessé d’être renvoyés à ses confins. Reportage dans le district de Shijingshan entre le cinquième et le sixième périphérique, où les dernières usines côtoient les barres résidentielles, où le progrès numérique grignote les dernières poches de sociabilité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pékin (Chine), envoyé spécial.– S’il y a bien une chose que les Pékinois du centre-ville et de ses extrémités ont en commun, ce sont les affiches de célébration des 70 ans de la Chine communiste. L’événement a été martelé sur tous les supports imaginables, chaque lampadaire urbain a été doublé de drapeaux ou lampions rouges et les trottoirs n’ont jamais été aussi propres et fleuris.