Pegasus : Pedro Sánchez espionné, la confusion politique gagne l’Espagne

Les téléphones du chef du gouvernement espagnol et de sa ministre de la défense ont été écoutés via Pegasus au printemps 2021. Des responsables catalans s’inquiètent d’un « écran de fumée », alors que le Parti socialiste refuse toujours d’ouvrir une enquête sur l’espionnage des indépendantistes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Après Barcelone, au tour de Madrid ? L’exécutif espagnol a fait savoir, lors d’une conférence de presse organisée tôt dans la matinée lundi 2 mai - jour férié dans beaucoup de communautés du royaume –, que les téléphones portables de Pedro Sánchez et de sa ministre de la défense Margarita Robles ont été écoutés par le logiciel Pegasus.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal