Parlement européen: Schulz rempile grâce à une alliance gauche-droite « à l'allemande »

Par

La droite a gagné les élections européennes de mai, mais c'est un socialiste qui rempile à la présidence du parlement. Martin Schulz a été réélu mardi avec la bénédiction des conservateurs – et de Berlin. L'« accord technique » en vigueur depuis 1979 entre socialistes et conservateurs a encore de beaux jours devant lui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À quelques exceptions près, comme en Italie ou en Grèce, les partis de la droite conservatrice et les extrêmes droites ont été les grands vainqueurs des scrutins européens de mai. Mais le parlement de Strasbourg vient d'élire à sa tête… un socialiste, l'Allemand Martin Schulz, avec 409 voix sur 612 suffrages exprimés (pour un total de 751 élus), lors sa séance inaugurale mardi. Cherchez l'erreur ?