Yougoslavie: ce qu’il en reste après la dislocation des années 1990

On les appelait souvent les « Yougos », avant que l’éclatement de l’ancienne Fédération et les guerres des années 1990 n’amènent à distinguer Albanais, Bosniaques, Croates, Macédoniens, Monténégrins, Serbes ou autres Slovènes. Mais que désignent ces termes de « Yougoslaves » et de « Yougoslavie » ? La question peut recevoir différentes réponses à Zagreb, Belgrade ou Sarajevo. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Petrov Do (Monténégro), Jajce (Bosnie-Herzégovine), envoyés spéciaux.– Presque plus personne ne vit dans les villages du Vieux Monténégro, le cœur pierreux du petit pays qui se considère comme le « plus vieil État des Balkans » pour avoir des siècles durant tenu tête aux Ottomans. C’est ici que vibre l’âme des clans monténégrins, du moins que se préservent leurs mémoires rivales, au rythme des pjesme, les chansons épiques décasyllabiques, déclamées avec le seul accompagnement de la gusle, un violon archaïque à une seule corde.