En Côte d’Ivoire, vieilles manœuvres politiques et jeu de poker menteur

Par François Hume-Ferkatadji et Olivia Macadré

À un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, les figures historiques de la politique ivoirienne reviennent dans le jeu sans pour autant se déclarer candidates. Alors que le pays affiche une croissance de 8 %, l’espoir d’une réconciliation apaisée s’amenuise. Le spectre de la guerre civile de 2010-2011, qui fit plus de 3 200 morts, rôde toujours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Abidjan (Côte d’Ivoire), de nos correspondants.- Le 6 août dernier, veille de l’anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président ivoirien Alassane Ouattara a troqué l’habituel discours à la nation pour une interview à la RTI, la chaîne de télévision publique. Face à lui : Pascal Aka Brou, journaliste politique encarté au parti présidentiel, ancien soutien affiché de Ouattara.