Autriche: le candidat d’extrême droite reconnaît sa défaite

Par

Les résultats officiels seront proclamés lundi. Mais dès dimanche soir, le candidat d’extrême droite à la présidentielle a reconnu sa défaite. Son adversaire, l’écologiste Alexander Van der Bellen, l’emporterait largement avec 53 % des voix, profitant d’une forte participation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Autriche ne s’est pas donnée à l’extrême droite. Dès dimanche soir, avant même la publication des résultats complets qui devraient être connus lundi, le candidat de l'extrême droite Norbert Hofer (FPÖ, parti libéral d'Autriche) a reconnu sa défaite face à l'écologiste Alexander Van der Bellen. Ce dernier l'emporterait largement avec 53 % des voix. « Je suis infiniment triste que cela n’ait pas marché, s’est incliné M. Hofer. Je félicite Alexander Van der Bellen pour son succès et appelle tous les Autrichiens à rester solidaires et à travailler ensemble. »