Aux Etats-Unis, un élan profond de réforme de la police et de la justice

Par Gwenola Ricordeau

Le 3 novembre, les électeurs ont désigné le futur président. Dans de nombreux endroits, ils se sont aussi prononcés sur des mesures locales en matière de police ou de justice, portées par les mobilisations après le meurtre de George Floyd.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chico (États-Unis).– Aux États-Unis, les dynamiques politiques sont parfois complexes à saisir en raison de l’organisation du pouvoir : par exemple, les prisons dépendent soit d’un comté, d’un État ou de l’État fédéral, et les forces de police (plus de 18 000) peuvent dépendre d’une ville, d’un comté, d’un État ou de l’État fédéral notamment – mais aussi d’une université.