Le mouvement «Defund The Police» veut démanteler la police aux Etats-Unis

Par Alexis Buisson

Depuis la mort de George Floyd, les appels à couper les budgets de la police, voire à supprimer les forces de l’ordre, ont trouvé un écho dans les mairies américaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis).– Moins ou pas de police : le débat faire rage aux États-Unis. Un mois après la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc à Minneapolis (Minnesota) le 25 mai, les appels à réduire ou supprimer les départements de police locaux se multiplient dans un pays qui avait pris l’habitude de glorifier ses forces de l’ordre au cinéma ou à la télévision. Porté par plusieurs associations et élus progressistes, le mouvement « Defund the police » (« Démantelez la police ») a déjà obtenu des résultats.