Pourquoi le régime russe a empoisonné Alexeï Navalny

Par

Dernière figure importante de l’opposition, Alexeï Navalny a dévoilé les manipulations systématiques des élections, l’ampleur de la corruption des principaux dirigeants russes ainsi que les coulisses mafieuses et criminelles du régime. Il représentait à terme un danger majeur pour le Kremlin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Angela Merkel, sa ministre de la défense, son ministre des affaires étrangères, son porte-parole, des communiqués et des déclarations publiques… Le gouvernement allemand n’a pas ménagé ses efforts, mercredi 2 septembre, pour exiger de la Russie des « explications et une enquête transparente et approfondie » sur l’empoisonnement d’Alexeï Navalny. Après des analyses effectuées dans un laboratoire militaire, il n’y a désormais « plus aucun doute » sur le fait que l’opposant russe a été empoisonné par un agent innervant « de la famille du Novitchok ». Cette arme militaire chimique, issue des programmes d’armement secrets soviétiques, est de surcroît interdite par les traités internationaux.