L’université de Kaboul frappée en plein cœur

Par

Alors que les discussions entre talibans et dirigeants afghans piétinent, trois assaillants ont tué lundi une vingtaine d’étudiants. Une semaine après l’attaque d’une école tuant une trentaine d’élèves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’université de Kaboul est depuis longtemps une cible pour les insurgés islamistes, d’autant plus que les étudiantes y sont nombreuses et qu’il n’y a pas de ségrégation entre filles et garçons. C’est pourquoi elle faisait l’objet d’une surveillance étroite des forces de sécurité afghanes, d’autant plus qu’une précédente attaque avait visé un centre éducatif, il y a une semaine, tuant plus de 40 personnes. Cela n’a pas empêché trois assaillants d’y pénétrer lundi en fin de matinée et d’y exécuter froidement au moins une vingtaine d’étudiants et de professeurs. Selon un bilan provisoire donné par les autorités, on compte également plus d’une vingtaine de blessés, certains dans un état critique.