Viktor Orbán se détache de la droite européenne

Par

Mercredi 3 mars, le Fidesz, parti du premier ministre hongrois, a annoncé son départ du PPE, le grand parti de droite au Parlement européen. Un mouvement qui devrait le voir se rapprocher des extrêmes du continent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Ça nous enlève une bonne épine du pied. » Pedro Lopez de Pablo, porte-parole du Parti populaire européen (PPE), ne mâche pas ses mots. Il se dit soulagé par le départ du Fidesz, annoncé mercredi 3 mars. « Nous avons eu beaucoup de patience… Mais la patience a ses limites. » Après deux ans de divergences et de polémiques au sein du grand parti de la droite européenne, c’est un vote sur une réforme des statuts du PPE qui aura finalement provoqué le départ de la formation ultraconservatrice du premier ministre hongrois Viktor Orbán.