En Algérie, les gardes-côtes accusés de tirer sur les passeurs

Une vidéo que s’est procurée Mediapart montre des gardes-côtes algériens tirer sur l’embarcation d’un passeur, probablement à son retour d’un « voyage » entre Oran et le sud de l’Espagne. Selon plusieurs sources, certains passeurs auraient déjà été abattus au cours des dernières semaines.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le 25 avril dernier, des gardes-côtes algériens ont ouvert le feu sur un passeur. Ce dernier se trouvait encore à bord de l’embarcation qui lui avait servi à se rendre en Espagne pour déposer des harragas (du nom de ces migrantes et migrants algériens qui partent clandestinement par la mer) et refusait de se rendre, malgré les cris des gardes-côtes. C’est ce que montre une vidéo tournée aux abords des côtes oranaises, à l’ouest de l’Algérie, que Mediapart s’est procurée.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal