En Italie, des militants anti-vaccins se lancent en politique

Par Cécile Debarge

Un nouveau parti se présente aux élections régionales d’Émilie-Romagne, dans le nord de l’Italie, en novembre : le Mouvement 3V, pour « Nous voulons la vérité sur les vaccins ». C'est une première dans le pays pour les opposants à la vaccination obligatoire, déçus par la ligne fixée par le Mouvement Cinq Étoiles au pouvoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Modène (Italie), envoyée spéciale.– En guise de préambule, Massimo Rodolfi et Alessandra Bocchi, deux membres fondateurs du Mouvement 3V – pour Vaccini Vogliamo Verità, littéralement « Nous voulons la vérité sur les vaccins » – tiennent à une précision lexicale : « Nous ne sommes pas anti-vaccins ou zéro vaccin comme on nous appelle parfois, nous sommes pour la liberté de choix thérapeutique. »