En Chine, les Mongols se révoltent pour défendre leur langue

Par

Une mobilisation inédite secoue la région chinoise de Mongolie Intérieure, avec des manifestations et le boycottage des classes. Les protestataires dénoncent une réforme qui réduit la part du mongol dans les cours au profit du mandarin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En Chine, les descendants de Gengis Khan, le guerrier des steppes redouté et redoutable, se révoltent. Ils manifestent depuis plusieurs jours, la plupart du temps de manière pacifique contrairement à leur illustre ancêtre, pour défendre l’enseignement de leur langue qu’ils jugent menacé par une nouvelle politique éducative mise en place par Pékin.