En Inde, une nouvelle législation inquiète les séropositifs

Par

Un nouveau texte arrive au parlement qui préoccupe les associations de défense des 2,1 millions de personnes porteuses du virus. Cette réforme concerne notamment l'accès aux traitements, sur fond de libéralisation du secteur pharmaceutique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bombay (Inde), de notre correspondant.- C'est une loi qui, en apparence, va rendre plus facile la vie quotidienne des séropositifs en Inde. Le gouvernement Modi a adopté en conseil des ministres, début octobre, un texte destiné à améliorer la prévention et le contrôle du sida. Ce dernier est à l'agenda de la session parlementaire d'hiver actuellement en cours à Delhi. Mais il n'est pas sûr que ce soit une bonne nouvelle pour les 2,1 millions de personnes porteuses du virus dans le pays, dont 40 % de femmes, avec parmi les régions les plus touchées le Maharashtra (Bombay), le Karnataka (Bangalore), l'Andra Pradesh (Hyderabad) et les petits États du Nord-Est, coincés entre le Bangladesh et la Birmanie.