Brexit: l’infernale équation politique de Theresa May

Par

Plus Theresa May lâche du lest dans les négociations sur le Brexit à Bruxelles, plus elle affaiblit son assise politique à Londres. Et plus, dans la foulée, elle perd en crédibilité auprès de ses interlocuteurs européens… Dernier exemple de cette spirale infernale : le dossier de la frontière irlandaise, au cœur des discussions lundi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La journée chaotique que vient de passer Theresa May à Bruxelles, lundi, en dit long sur l’équation politique dans laquelle la cheffe du gouvernement s'est enfermée – et dont on voit mal comment elle pourra s’extirper, dans les semaines à venir. Le déplacement de la conservatrice dans la capitale belge devait être l’occasion d’annoncer, enfin, un premier accord d’étape dans les négociations sur le Brexit, qui patinaient sérieusement depuis leur ouverture mi-juin. Mais l’accord, très attendu, a été reporté in extremis, en raison d’un blocage sur l’épineux dossier de la frontière de l’Irlande du Nord.