Les réfugiés syriens au Liban luttent pour leur survie

Par

Près de neuf réfugiés syriens sur dix vivent désormais sous le seuil d’extrême pauvreté au Liban, en raison de la crise économique que traverse le pays mais aussi de l’effondrement de la valeur des aides financières qui assuraient leur survie. Les conséquences de cette hausse de la précarité sont déjà perceptibles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Beyrouth (Liban).– « Avant la crise, on s’en sortait, mais maintenant nous vivons au jour le jour », affirme Abdel, assis dans son patio agrémenté de quelques plantes, à l’ombre de la tente familiale où cet ancien menuisier vit avec sa femme et leurs quatre enfants.