En Gambie, la Commission vérité entre révélations et questions

Par

En Gambie, une Commission vérité et réconciliation entend les présumés auteurs et victimes de crimes commis pendant les vingt-deux années de règne de Yahya Jammeh, parti en exil en 2017. À l’occasion des auditions, des militaires ont avoué des actes de torture et des meurtres. Ces témoignages permettent de comprendre le fonctionnement d’un régime fondé sur la terreur et la corruption.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de deux ans après son départ en exil, l’ex-président de la Gambie Yahya Jammeh est revenu au centre de l’actualité de son pays ces derniers mois. Depuis janvier, une Commission vérité, réconciliation et réparations (CVRR) fait l’inventaire des crimes commis pendant ses vingt-deux années de règne.