JUSTICE Enquête

La police traque les anti-G20

Un jeune Français doit être transféré en Allemagne vendredi 5 octobre pour être jugé de faits que la police l’accuse d’avoir commis à Hambourg lors des émeutes anti-G20 en juillet 2017. Des legal teams et des avocats s’inquiètent de la difficulté à assurer la défense de militant·e·s politiques en Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Nancy (Meurthe-et-Moselle), envoyée spéciale.- Un toit rouge, un parterre de gazon, des arbustes et des massifs fleuris. C’est une maison semblable à celles des voisin·e·s de ce quartier résidentiel de Laxou, dans la proche banlieue de Nancy. Une demeure familiale, avec piano dans le salon et chambres des enfants à l’étage. C’est là que le 18 août des policiers cagoulés ont déboulé pour arrêter un jeune homme, Loïc Schneider, recherché pour sa participation supposée aux émeutes qui ont secoué la ville allemande de Hambourg contre le sommet du G20, en juillet 2017. Visé par un mandat d’arrêt européen, il se cachait des forces de l’ordre depuis une première tentative d’arrestation le 29 mai, déjà au domicile de ses parents. Incarcéré depuis à la prison de Nancy-Maxéville, il doit être transféré en Allemagne vendredi 5 octobre, afin d’être entendu par la justice. Son avocat, Étienne Ambroselli, s’inquiète : « À partir du moment où il part en Allemagne, alors que je suis son avocat, je n’ai plus aucune prise sur rien. Loïc va se retrouver perdu dans un pays dont il ne parle pas la langue, alors qu’il n’est pas condamné. Les arrestations dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen ne sont pas nouvelles. Elles sont régulièrement sanctionnées par la Cour européenne de justice comme portant atteinte à la vie privée et aux droits de la défense. »

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

Santé — Parti pris
par Caroline Coq-Chodorge
À l’air libre
par à l’air libre
Industrie — Parti pris
par Martine Orange
Sports
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Blanquer, l’école à la renverse
Profs, élus, ils bricolent pour faire tenir l’école en temps de pandémie
Parmi les ressorts de la colère contre le ministre de l’éducation nationale, l’impression de devoir composer depuis des mois avec des bouts de ficelle arrive en bonne place. Pour pallier les manques et retards de l’État, enseignants et élus locaux se mobilisent comme ils peuvent.
par Mathilde Goanec
Financement de la vie politique — Enquête
Macron 2017 : l’enquête interdite
Un service du ministère de l’intérieur a alerté, en 2019, sur des prestations de sécurité pendant la campagne présidentielle « vraisemblablement réalisées dans des conditions illégales ». L’affaire, potentiellement embarrassante pour l’Élysée, a été enterrée. Nos révélations.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Blanquer, l’école à la renverse — Reportage
Grève à l’école : « Nous sommes au point de rupture »
Des dizaines de milliers de personnes dans les rues, une forte proportion de grévistes, et une mobilisation qualifiée d’« historique » par ses organisateurs. Jeudi, les personnels des écoles, collèges et lycées ont exprimé leur « ras-le-bol » de Jean-Michel Blanquer.
par Lucie Delaporte, Dan Israel, Khedidja Zerouali et Manuel Sanson
Santé
Variant Omicron : le dernier grand faucheur ?
Apparu après Alpha et Delta, Omicron ne clôturera pas le bal des variants. Mais il pourrait marquer le début de la fin pour les formes graves du Covid-19, estiment plusieurs experts. Voici pourquoi.
par Lise Barnéoud

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
Grand entretien
par Fabien Escalona et Romaric Godin
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik