La justice internationale peut désormais se pencher sur les prisons secrètes de la CIA

Par

Pour la première fois, la Cour pénale internationale pourra enquêter sur le programme de tortures mis en place par la CIA après l’invasion de l’Afghanistan en 2001. Les avocats des victimes se réjouissent, Washington fulmine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une grande première et une décision historique : des responsables militaires américains et de la CIA, l’agence centrale de renseignements, pourraient être poursuivis pour leur implication dans le système de prisons secrètes mis en place au début des années 2000 dans des pays comme la Roumanie, la Pologne, la Lituanie ou la Thaïlande.