Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et son homologue nicaraguayen, Daniel Ortega, ont tous deux affirmé vendredi 5 juillet qu'ils étaient disposés à accorder l'asile à Edward Snowden, bloqué depuis 13 jours dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo. Le président bolivien, Evo Moralès, a fait de même samedi.