Merkel : le courage ou le naufrage

Par

Avec la victoire du « non » en Grèce, la chancelière allemande a subi un lourd revers qui la force à sortir de sa prudence légendaire. Dans le cas contraire, elle restera comme la dame de fer de l'austérité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus qu’un paradoxe, c’est sans doute un symptôme du temps : le sort de la Grèce, mais aussi celui de l’euro, voire du projet européen, est désormais entre les mains de deux leaders dont il n’est pas sûr qu’ils soient à la hauteur de ce moment historique.