Ukraine : la Russie engage une épreuve de force avec l’Europe

La guerre en Ukraine est en train de changer de dimension. En représailles face au projet de plafonner le prix du pétrole russe adopté par le G7, Moscou a arrêté toutes les livraisons de gaz acheminées par Nord Stream 1. Après l’Allemagne, la Suède s’alarme d’un moment « Lehman », mettant en danger la stabilité financière. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La menace d’utiliser le gaz comme une arme était agitée depuis le début de la guerre d’Ukraine. Vladimir Poutine l’a mise à exécution le 3 septembre. En représailles face au projet de plafonner le prix du pétrole russe présenté la veille par les ministres du G7 (États-Unis, Canada, Allemagne, France, Italie, Japon et Royaume-Uni), le président russe a décidé l’arrêt complet de toutes les livraisons du gaz russe distribué par Nord Stream 1, le gazoduc qui alimente tous les pays de l’Europe du Nord.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal