Catalogne: «Nous préparons toujours l'indépendance en début de semaine»

Par

Malgré l'annulation de la séance du parlement catalan, prévue lundi, par la cour constitutionnelle espagnole, la députée Mireia Boya, anticapitaliste et indépendantiste, assure que cette déclaration d'indépendance se produira bien en début de semaine. « Nous en assumons les risques. »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Y aura-t-il, lundi à Barcelone, une séance plénière du parlement régional, qui pourrait déboucher sur une déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne ? La cour constitutionnelle, à Madrid, a annulé à titre préventif cette séance. Mais des députés indépendantistes continuent d'envisager ce scénario. Dans un entretien à Mediapart, Mireia Boya, la chef de file du groupe des députés de la CUP, un parti anticapitaliste et indépendantiste, qui soutient depuis 2016 le gouvernement régional de Carles Puigdemont, exhorte les Catalans à se mobiliser de nouveau, en début de semaine. « Nous travaillons sur un scénario de déclaration d’indépendance, ce lundi, qui pourrait y compris s’accompagner de déchéances de droits pour les élus, même d’arrestations. Nous assumons ces risques », assure-t-elle.