L’accès au vote, l’autre enjeu des «midterms»

Par

Des millions d’Américains ne voteront pas ce 6 novembre pour les traditionnelles élections de mi-mandat : parce qu’ils s’abstiendront, mais aussi parce qu’ils en sont empêchés par un arsenal de lois et de purges électorales qui, en pratique, restreint l’accès des jeunes et des minorités au vote.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant. - À la maison de retraite du comté de Jefferson, dans la campagne à deux heures d'Atlanta (Géorgie), les grands-pères et les grands-mères noirs avaient dansé sur « I am black and I am proud », un tube de James Brown. Puis ils sont montés dans le bus mis à disposition par l'organisation Black Voters Matter, qui s'occupe depuis des mois de mobiliser les électeurs africains-américains dans le sud américain. Direction le bureau de vote, pour voter en avance.