L'armée birmane a ordre d'"écraser" les rebelles de l'Arakan

Par
Plusieurs responsables politiques birmans, dont Aung San Suu Kyi, se sont entretenus lundi avec la hiérarchie militaire des attaques menées depuis un mois par des rebelles bouddhistes de l'Etat d'Arakan, que l'armée a reçu pour ordre d'"écraser", a déclaré un porte-parole du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RANGOON (Reuters) - Plusieurs responsables politiques birmans, dont Aung San Suu Kyi, se sont entretenus lundi avec la hiérarchie militaire des attaques menées depuis un mois par des rebelles bouddhistes de l'Etat d'Arakan, que l'armée a reçu pour ordre d'"écraser", a déclaré un porte-parole du gouvernement.