L’Argentine ne peut pas soutenir sa dette

Par Camille Audibert

Pour le gouvernement argentin, répondre à l’impératif sanitaire et à l’écroulement économique engendre des dépenses supplémentaires. Et un besoin de crédits. Mais il doit affronter la possibilité d’un défaut de paiement faute d’accord avec ses principaux prêteurs privés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Buenos Aires (Argentine), de notre correspondante.– L’Argentine affrontera-t-elle un défaut de paiement en pleine pandémie de Covid-19 ? La réponse dépend largement des créanciers et, pour l’instant, elle ne semble guère faire de doute.