Répression féroce des activistes pour le droit des animaux aux Etats-Unis

La liste des organisations terroristes tenue par le FBI recense le FLA, Front de libération animale, qui n’a jamais fait de mal à une mouche.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Le 1er juillet 2015, l’activiste new-yorkaise du FLA, Front de libération animale, Amber Canavan, entre pour un mois dans la prison du comté de Sullivan, aux États-Unis. Son délit ? S’être introduite sans permis dans la plus grande entreprise de foie gras du pays pour documenter l’exploitation des oies.

Les États-Unis sont poussés par les lobbys agricoles à réprimer de façon autoritaire des actions aussi pacifistes que celles du FLA, qui ne vise qu’à documenter le grand public sur le système d’exploitation agricole.

Plus d’informations à lire (en espagnol) sur les actions du FLA et la répression qu’il subit sur le site LaMarea.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous