La trêve fragilisée en Syrie

Une frappe aérienne, syrienne ou russe, a fait au moins 19 morts lundi 7 mars sur un marché du gouvernorat d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie. L'accord de cessation des hostilités mis en place le 27 février pour préparer les négociations de paix est fragilisé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une frappe aérienne, syrienne ou russe, a fait au moins 19 morts ce lundi sur un marché du gouvernorat d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, fragilisant l'accord de cessation des hostilités mis en place pour préparer les négociations de paix.