En Algérie, des clans et des défections

Par

Alors qu’une nouvelle journée de manifestations baptisée « le jour de la chute finale » s’annonce, le clan Bouteflika perd des soutiens. État des lieux des clans au pouvoir et des défections. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika va-t-il devoir renoncer à un cinquième mandat ? Ou plutôt les différents clans qui l’entourent et qui ont intérêt à ce qu’il rempile malgré la maladie, la vieillesse et « la menace vitale permanente » qui oppressent sa respiration et ses neurones ?