La France ouvre une enquête sur le patrimoine du gouverneur de la Banque centrale libanaise

Par

Après la justice suisse, c’est au tour du Parquet national financier d’ouvrir une enquête visant Riad Salamé. Alors que le Liban traverse une grave crise économique, le patron de la Banque centrale incarne, pour une partie de la population, la corruption des élites du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Beyrouth (Liban).– Le Parquet national financier (PNF) a lancé une enquête préliminaire pour « association de malfaiteurs » et « blanchiment en bande organisée » pour des faits commis au Liban et à l’extérieur du pays, ont confirmé à Mediapart les avocats Antoine Maisonneuve, de la fondation suisse Accountability Now, et William Bourdon et Amélie Lefebvre, de l’ONG française Sherpa.