Libre-échange EU-USA : six élus français suivront le dossier à Bruxelles

Par

La commission « commerce international » du parlement européen s'est constituée lundi. C'est elle qui gérera l'un des dossiers les plus épineux des cinq ans à venir, l'accord de libre-échange avec les États-Unis. Pas moins de 6 élus français sur 41 y participent, dont Marine Le Pen.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles. Après la victoire du FN aux élections de mai, et l'échec de Marine Le Pen à trouver des alliés au sein du parlement européen, l'influence des élus français à Strasbourg s'est encore effritée. Mais il reste un espace où les députés hexagonaux devraient faire entendre leur voix : pas moins de six d'entre eux (et trois autres « suppléants ») se sont inscrits dans la commission « commerce international » de l'hémicycle, qui s'est constituée lundi à Bruxelles. Cette commission sera l'une des places fortes du mandat à venir : c'est elle qui aura son mot à dire sur les négociations pour un accord de libre-échange avec les États-Unis.