En pleine pandémie, Trump sort les Etats-Unis de l’OMS

Par

Alors que la propagation du virus bat son plein aux États-Unis, le président américain accuse l’Organisation mondiale de la santé de ne pas avoir été à la hauteur et de favoriser la Chine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les États-Unis continuent de battre des records de contaminations au coronavirus, avec trois millions de cas mercredi, Donald Trump a officiellement lancé la procédure de retrait de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour la seule journée de mardi, l’université Johns-Hopkins comptabilisait 60 000 nouveaux cas de malades du Covid-19. Le même jour, l’administration Trump actait le divorce avec l’agence sanitaire onusienne. Des officiels américains ont précisé que le retrait ne serait effectif que dans un an, le 6 juillet 2021.