Taïwan reste à la porte de l’Organisation mondiale de la santé

Par Alice Hérait

La Chine profite de la crise du Covid-19 pour renforcer sa politique d’isolement de Taïwan. Louée pour avoir endigué l’épidémie sur son territoire, l’île n’a pas été invitée à se joindre aux discussions de l’Assemblée mondiale de la santé en mai.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Nous n’avons pas encore reçu d’invitation ! », concluait en souriant Chen Chien-jen dans un entretien accordé à France 24 le 8 mai 2020. Vice-président de Taïwan et épidémiologiste de formation, il soulignait alors l’importance d’intégrer l’île et ses 24 millions d’habitants dans le système de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).