Au Maghreb, la pauvreté pèse sur les droits des femmes

Par

Malgré des progrès, les inégalités demeurent criantes entre les femmes et les hommes au Maghreb. Entretien avec la militante marocaine Khadija Ryadi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ancienne présidente – et première femme à ce poste – de l’Association marocaine des droits humains, la plus ancienne et la plus importante organisation de droits humains au Maroc et en Afrique, Khadija Ryadi coordonne la CMODH, la Coordination maghrébine des organisations des droits humains, qui rassemble près d’une trentaine d’ONG du Maghreb et les Maghrébins de France.