A Prague, le maire pirate veut imposer «d’autres standards politiques»

Par

Les Tchèques ont manifesté lundi contre la corruption de leur gouvernement. Des alternatives sont en train de prendre forme dans ce pays qui n'échappe pas aux tendances autoritaires de la région. À 37 ans, Zdeněk Hřib a été élu maire de Prague aux élections municipales de novembre dernier. Membre du Parti pirate, il prône la transparence en politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans une Prague envahie par les touristes, où l’on avance avec peine dans les rues piétonnes de la vieille ville, tant les groupes de visiteurs sont nombreux, nous retrouvons Zdeněk Hřib dans le calme de son bureau de l’hôtel de ville. Le maire de la capitale tchèque nous reçoit avec une simplicité qui tranche avec les interviews politiques que l’on a l’habitude de faire en France.