En Turquie, l’AKP tourne la page de l’ouverture

Par

L'AKP, au pouvoir en Turquie depuis 2002, a remporté le 12 juin les élections législatives pour la troisième fois consécutive. Avec près de 50% des voix, il détient la majorité absolue au Parlement avec 326 députés sur 550. Recep Tayyip Erdogan peut ainsi former seul le gouvernement. En face, aucune opposition n'est capable de proposer une alternative à un gouvernement de plus en plus conservateur sur le plan social et agressif à l'encontre des minorités et des libertés publiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'AKP, au pouvoir en Turquie depuis 2002, a remporté dimanche 12 juin les élections législatives pour la troisième fois consécutive. Avec près de 50% des voix (49,9% exactement), il détient la majorité absolue au Parlement avec 326 députés sur 550. Recep Tayyip Erdogan peut ainsi former seul le gouvernement. En face, aucune opposition réelle ne semble capable de proposer une alternative progressiste à un gouvernement de plus en plus conservateur sur le plan social et agressif à l'encontre des minorités et des libertés publiques.