Après le Brexit, l'Irlande craint de se retrouver isolée

Par

« L'Irlande doit être centrale dans les négociations avec l’UE », estime Darragh O’Brien, porte-parole pour les affaires étrangères de Fianna Fail, le principal parti d'opposition. « Si nous sommes mis de côté, nous partirons aussi », prévient le sénateur, refusant que son pays subisse les effets du Brexit.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dublin (République d'Irlande), envoyée spéciale.- Derrière le Royaume-Uni émerge un autre pays affecté par le Brexit, et dont on parle peu : la République d'Irlande, membre de l'Union européenne (UE). Quelle place dans les négociations post-Brexit prendra ce pays de 4,6 millions d'habitants qui partage une frontière avec l'Irlande du Nord, membre quant à elle du Royaume-Uni ? Un référendum sur la réunification de l'Irlande, réclamé par le parti nationaliste Sinn Fein, est-il le bienvenu dans ce contexte ?