Ventes d’armes françaises au Brésil: Hollande répond à la justice, Sarkozy s’éclipse

Par , Patricia Neves et Léo Saroyan

L’ancien président François Hollande a été entendu, jeudi dernier, à la demande des autorités brésiliennes dans l’enquête ouverte sur l’achat d’avions de combat suédois par le Brésil en 2014. Dans cette affaire, l’ex-président Lula est soupçonné avec son fils de « trafic d’influence », mais aussi accusé d’avoir négocié des « paiements illicites » avec Nicolas Sarkozy sur le marché des sous-marins vendus par la France. L’ancien président Sarkozy a refusé de répondre aux enquêteurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une enquête internationale en même temps qu’une affaire d’États, au pluriel, qui a conduit les juges brésiliens à demander début juillet l’audition des anciens présidents français Nicolas Sarkozy et François Hollande.