Réfugiés: en Pologne, la solidarité de la société contraste avec l'égoïsme du pouvoir

Par

Au pays de Solidarność, les initiatives pour accueillir des réfugiés syriens se multiplient. Elles viennent de la société civile, de l’Église, des mairies… Tandis que les politiques, complètement à contre-courant et les yeux rivés sur les prochaines élections, ont freiné un maximum sur la question des quotas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'initiative a de quoi réjouir, dans une Pologne que l'on croyait engoncée dans son égoïsme national, à force d'entendre les réticences de son gouvernement à partager l'accueil des réfugiés. Ce lundi 7 septembre, le conseil municipal de Gdańsk, l'une des principales villes du pays, s'est prononcé à l'unanimité en faveur de l'accueil des réfugiés et a signé un arrêté permettant de leur attribuer des locaux appartenant à la mairie.