Arabie saoudite: le «Game of Thrones» du prince héritier

Par

Avec larrestation dune cinquantaine de personnalités, la démission forcée du premier ministre libanais et les accusations contre lIran, le prince Mohammed ben Salmane assoit avec véhémence son pouvoir et son influence internationale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les développements politiques récents en Arabie saoudite laissent perplexe quant à la direction prise par le pays et au choix des métaphores pour décrire ce qui s’y passe : assiste-t-on à un épisode de Game of Thrones (Le Trône de Fer) ou à un remake de la nuit des Longs Couteaux ? En effet, quelques heures seulement après avoir créé une commission chargée de lutter contre la corruption, le roi a ordonné dimanche 5 novembre 2017 l’arrestation d’une cinquantaine de figures clefs de la famille régnante et du monde des affaires saoudien. Dans le même temps, le premier ministre libanais annonçait sa démission depuis Riyad et un missile était tiré à partir du Yémen vers la capitale saoudienne.