En Algérie, Adlène Meddi explore les cicatrices à vif de la décennie noire

Par

Mediapart reçoit le journaliste et romancier algérien Adlène Meddi qui explore dans un nouveau roman, à travers le regard de quatre adolescents, le trauma de « la décennie noire », cette guerre civile qui saigna le pays des années 1990 à 2000 et qui hante les mémoires.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.