Otages français libérés: le Burkina, zone de conquête des djihadistes

Par

L’Élysée a annoncé vendredi 10 mai qu’une opération menée par l’armée dans la nuit de jeudi à vendredi dans le nord du Burkina Faso avait permis de libérer quatre otages, dont deux Français. Deux militaires des forces spéciales ont été tués. Dans le nord et l’est du Burkina, les djihadistes s’imposent de plus en plus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Élysée a annoncé, vendredi 10 mai, qu’une opération menée par l’armée française dans la nuit de jeudi à vendredi dans le nord du Burkina Faso avait permis de libérer quatre otages : une Sud-Coréenne et une Américaine, dont les disparitions n’avaient pas été rendues publiques, ainsi que les deux Français qui avaient été enlevés le 1er mai alors qu’ils faisaient du tourisme dans le parc de la Pendjari, au nord du Bénin.