Un cargo saoudien qui devait charger des armes au Havre renonce à sa cargaison

Par

Les projecteurs braqués par plusieurs ONG sur une livraison d’armes françaises pouvant servir potentiellement à la guerre au Yémen empêchent l’accostage du navire dans le port du Havre. Le gouvernement, lui, assume d’honorer ses contrats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’aune des enjeux dramatiques de la guerre au Yémen et de ses dizaines de milliers de morts civiles, c’est une victoire presque anecdotique qu’ont remportée les ONG qui se battent contre les ventes d’armes face aux gouvernements des pays exportateurs de matériel militaire susceptible de servir dans ce conflit meurtrier. Mais c’est une petite victoire quand même.