Bruxelles tente d’imposer ses accords commerciaux aux pays africains

La négociation des accords de partenariat économique tourne au bras de fer entre Bruxelles et six pays africains. Pour les contraindre à mettre en œuvre des accords controversés, l’UE va supprimer les préférences commerciales dont bénéficient le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Botswana, la Namibie et le Swaziland.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La négociation des accords de partenariat économique (APE) tourne au bras de fer entre Bruxelles et six pays africains. Afin de pousser le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Botswana, la Namibie et le Swaziland à les ratifier, la Commission a prévu de supprimer, en octobre 2016, le régime commercial préférentiel dont ils disposaient jusqu'ici.