Une Corée coréenne? Le pari du président Moon

Par

La politique erratique de Washington et les bonnes dispositions de Pyongyang réactivent les divisions sud-coréennes. Faut-il coller à l’Amérique ou s’en découpler ? Le président Moon Jae-in peut-il être un de Gaulle asiatique ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Séoul (Corée du Sud), envoyé spécial.-  « Il y a vraiment un coup à jouer, la dynamique est de notre côté. Croyez-moi, je ne vous dis pas cela parce que je suis militante de la formation présidentielle, le parti démocratique ensemble », s’enthousiasme, avec cependant la réserve qui sied, Hwang Eun-ju, 27 ans, en campagne électorale à Daejong, cité d’un million et demi d’âmes au centre du pays.